Aller au contenu
Les musulmans constituent environ un cinquième de la population mondiale, faisant de l’islam une des religions les plus répandues. La croyance en un seul Dieu (Allah) est la base sur laquelle l’islam repose.

Traduit littéralement,  le mot « Islam » signifie « soumission » à un seul Dieu.
Contrairement à d’autres religions, son nom ne vient pas d’une tribu ou d’un individu. Quelqu’un qui se soumet volontairement à la volonté de  Dieu est appelé musulman, peu importe sa provenance ou son origine ethnique.

Nous parlerons ici  sur les 6 principaux aspects de croyance et cinq actes principaux qui constituent l’adoration en islam.


LES 6 ARTICLES DE LA FOI

1. CROYANCE EN ALLAH

Allah est le nom de Dieu le réel, l’unique, en langue arabe. Il est le seul digne d’être adoré, sans rivaux, sans égal ou associés. Allah n’est pas comme ses créatures, car rien ni personne ne partage son caractère divin et ses attributs, parmi lesquels :
- Le créateur, Le Pourvoyeur, le Tout-Puissant, le Plus Juste, Le plus Sage, l’Omniscient…
Allah n’a pas de partenaire dans son autorité et ses actions.  Le monde fut crée sur la commande d’Allah seul, que lui seulement dirige et contrôle. Une création si complexe et équilibrée ne peut exister que grâce à un être supérieur. Il est donc illogique de croitre que l’univers se soit crée de lui-même, ou qu’il soit le résultat d’évènements aléatoires ou d’ »une coïncidence.


2. CROYANCE AUX ANGES

Allah a crée les anges de lumière, ils ne désobéissent jamais à sa commande. Certains détails sur les Anges nous ont été révélés, comme Gabriel, qui délivre le message de Dieu aux prophètes, et l’Ange de la mort, qui extrait l’âme du mourant.


3. CROYANCE AUX LIVRES REVELES

Allah a révélé des livres divins à ses messagers comme source de miséricorde et guide pour l’humanité. La Thora révélée à Moïse, l’évangile à Jésus fils de Marie. Et la dernière révélation le Coran révélé à Mohammad.
A l’exception du Coran, ces révélations ne suivent pas leur forme originale, ils ont été altérés, modifiés ou perdus. Le coran est la parole littéraire de Dieu et la révélation finale pour l’humanité.



4.  CROYANCE AUX PROPHETES

Les musulmans croient que des milliers de prophètes ont été envoyés par Allah, au moins un par nation, afin d’annoncer la révélation de Dieu. Ces prophètes incluent Adam, Noé, Abraham, David, Joseph, Moïse, Jésus et Muhammad (Paix sur eux). Leur  Mission était de ramener les gens à l’adoration de Dieu, et de guider les gens sur le chemin du salut ? En tant qu’humains, il est interdit de les vénérer ou de les prendre comme intercesseurs.
Toute sorte de prière ou d’adoration envers les Prophètes, ou adorer Dieu avec leur intercession, est strictement interdit et est considéré comme une violation du droit de Dieu d’être le seul à être vénérer.   



LE PROPHETE JESUS

Les Musulmans croient que Jésus est un honorable Prophète de dieu, né miraculeusement de sa mère la vierge Marie. Il est l’auteur de nombreux miracles avec la permission de Dieu, comme soigner les malades, redonner la vue aux aveugles et prendre la parole alors qu’il était qu’un nouveau-né pour défendre sa mère. Même si les musulmans aiment et respectent Jésus, ils ne le vénèrent pas. Il n’est pas le fils de Dieu, ou part d’une trinité, et ne partage pas les attributs de Dieu.

Allah dit :
« Il ne convient pas à Allah de s’attribuer un fils. Gloire et Pureté à lui ! Quand il décide d’une  chose. Il dit seulement : « Soi » et elle est ». Qur’an 19 :35


5. CROYANCE AU JOUR DU JUGEMENT

Le jour du jugement est un évènement ou chaque personne devra se tenir devant le Créateur et être questionné à propos de ses bonnes et mauvaises actions. Les actions seront exposées en détails, peu importe leur grandeur, et chacun sera jugé en conséquence.


6. CROYANCE EN LA DESTINEE DIVINE

Allah a connaissance de tout, que ce soit le passé, le présent ou ced qui arriveaz dans le futur.
Toute personne est dotée de la libre volonté de choisir entre le bien et le mal, et sera jugée en conséquence. Cependant, cela exclu les personnes qui ne sont pas capables d’exercer cette libre volonté telles les personnes ayant une déficience intellectuelle par exemple.



Retourner au contenu